véganisme, voyages

Un week-end de Middelburg à Anvers

Après des semaines de froid polaire alternées à de la grisaille humide, une envie de nouveaux rivages marque la fin approchante de l’hiver. Le printemps, ça se provoque ! Et zou ! Une petite virée vers l’Est pour franchir deux frontières en quelques dizaines de kilomètres, sentir l’air du large, admirer des toiles de Rubens et tester des adresses vegan-friendly.

Première étape : une fin de journée sur la presqu’île de Walcheren, dans la province néerlandaise du Zeeland. Un ciel bas aux dégradés de gris, une pluie presque incessante, une arrivée tardive ont fait que nous n’avons pu apprécier qu’un fragment de ce coin des Pays-Bas que nous ne connaissions pas. La plage de Domburg, cachée derrière les dunes, nous a offert notre première bouffée d’iode de l’année. Étant donné sa fréquentation déjà relativement importante en hiver, je pense qu’elle s’apprécie davantage hors-saison.

L’application HappyCow nous a permis de trouver un restaurant vegan-friendly à Middelburg : le Stoom, à la situation atypique dans la gare de la ville, et à la déco vintage comme j’aime. Ce restaurant est aussi une boutique de brocante. Il y a donc une atmosphère très particulière dans ce lieu mi-industriel, mi dinner des années 80. Une bonne partie du menu est végane : hamburger, salade, ainsi que de nombreux plats à base de simili-carnés faits maison (gambas, poulet, boeuf, brochettes de saté). Nous avons reçu un accueil très chaleureux de la part du gérant qui nous a expliqué comment étaient faits leur similis (seitan et farines qu’il n’a pas réussi à nous traduire en franglais). Un buffet était installé à destination d’un groupe de militants véganes revenant d’une action pour la fermeture des abattoirs.

Le patron a eu la gentillesse de nous faire goûter plusieurs plats du buffet, qui nous ont fait regretter d’avoir commandé un simple burger. Le « boeuf-carottes » était particulièrement délicieux. Les burgers étaient aussi très réussis, bien que le « steak » soit frit donc le plat un peu riche quand on est habitué à une cuisine plus « healthy ». Le pain aux algues était vraiment excellent ! Le plat vegan enfant, à un prix dérisoire, était composé de similis-gambas, frites et salade. Ce fût une soirée particulièrement agréable dans ce lieu insolite !

Seconde étape : notre première découverte de la ville d’Anvers. Bruges et Gand sont des destinations du week-end très prisées des habitants de la métropole lilloise. Quant à Anvers, qui est pourtant à moins d’1h30, elle reste assez méconnue. La ville est, il est vrai, beaucoup moins coquette et pittoresque au premier abord, mais elle regorge de lieux splendides comme la cathédrale Notre-Dame d’Anvers et le musée Plantin-Moretus que nous avons eu le plaisir de visiter. Anvers est actuellement en proie à une gigantesque reconstruction urbaine, depuis les faubourgs jusqu’au centre, qui rend son accès en voiture assez pénible.

La matinée a été dédiée à la visite du musée Plantin-Moretus, qui est en fait un grand hôtel particuliers ayant abrité une imprimerie familiale renommée du 16e siècle et plusieurs générations de cette famille. On y découvre donc un lieu de vie mais on y apprend aussi des tas de choses sur les techniques d’impression de l’époque. Les connaissances et savoir-faire alors nécessaires pour travailler dans ce domaine sont impressionnants. Cette visite aide à également à mesurer à quel point la société dans laquelle nous vivons est industrialisée et combien notre rapport aux objets et à la matière a évolué au fil des siècles.

Juno-Antwerp-Vegan-Plantbased-Food-11
source de l’image : http://www.whiskersandlions.com/2017/02/juno-antwerp.html

Le déjeuner a été l’occasion de découvrir une nouvelle adresse vegan-friendly, à deux pas du musée : le Juno. Cette revue présente des photographies alléchantes des plats et une présentation détaillée du lieu. Le Juno propose des plats réalisés avec des ingrédients simples, frais et bio. Le menu change chaque semaine. Quand nous y sommes allés, deux tiers de la carte étaient véganes, les desserts l’étaient tous, et la serveuse nous a précisé qu’il était possible de véganiser la plupart des autres plats (généralement en enlevant le fromage). Nous avons mangé du pain pita au humus avec des crudités, c’était frais et goûteux, vraiment excellent. Les desserts (cookies caramel-chocolat aux allures de shortbread, tarte façon crumble et cookie) étaient réalisés sans sucre (et sans gluten me semble-t-il) et étaient vraiment très très très très bons !

Nous avons terminé notre journée par une balade dans les rues du centre historique et la visite de la cathédrale. Notre-Dame d’Anvers est une immense cathédrale-musée de style gothique, dans un excellent état de conservation (l’entrée est payante et elle dispose d’une boutique). Elle abrite de nombreuses œuvres religieuses flamandes, et notamment des triptyques de Rubens, devant lesquels se massaient les groupes de touristes.

Je reviendrai dans cette ville, où j’ai envie de flâner davantage et de découvrir encore plein de choses, notamment son immense port industriel, la maison Rubens ou encore son béguinage du XIIIe siècle (une sorte de petit village dans la ville où vivaient des communautés de femmes religieuses). J’ai aussi envie de mieux connaître les cultures belges et néerlandaises, qui restent relativement méconnues des frontaliers, un comble !

Mrs Abernathy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s