féminisme, J'aime, série

Super mamans : une série réaliste et cathartique sur la maternité (et la paternité)

Bon d’accord le titre ne donne pas très envie mais cette série australienne (titre original The Letdown, 7 épisodes d’une trentaine de minutes), nouveauté Netflix du mois d’Avril, mérite qu’on s’y arrête. Cette série présente sous forme de tranche de vie les portraits de jeunes mères de famille et la manière dont elles vivent leur récente maternité. Audrey, le personnage principal, incarné par Alison Bell, est épuisée par les nuits sans sommeil. Elle rencontre, lors d’un atelier sur la maternité, des mamans aux profils tous différents (mère au foyer de quatre enfants, mère cheffe d’entreprise dont le mari est au foyer, mère lesbienne élevant seule son enfant, …) mais se débattant toutes avec les difficultés de la maternité.

The-Letdown-Allison-Bellthe letdown 4

La série présente de nombreuses situations cocasses mais dresse néanmoins une image plutôt réaliste de la réalité, qui concerne à la fois la maternité et la paternité et mériterait d’être davantage médiatisée. Lorsque l’on devient parent, on a en effet souvent une vision idyllique de ce nouveau statut, qui fait que l’on culpabilise lorsque les choses ne se déroulent pas comme on le pensait : que le bébé tarde à faire ses nuits, que l’on n’arrive pas à faire taire ses pleurs, que l’on est épuisé.e et qu’on se sent incompétent.e, que l’on ne trouve plus le temps et l’énergie de s’occuper de soi et de son/sa conjoint.e…

La série aborde également la question des suites de l’accouchement et de la sexualité dans le couple, qui est encore relativement tabou dans notre société. J’ai trouvé personnellement à la naissance de ma fille la pression ressentie pour être un « parent parfait » assez étouffante. Cette pression n’émane pas de l’entourage mais est d’un modèle social intériorisé, que les séries et films que nous regardons participent à construire et à entretenir.

the letdown 6

Si comme moi vous aimez les séries sous formes de tranches de vie, les chroniques sociales, les personnages authentiques et atypiques, foncez ! Idem si vous êtes (futur) parent, Super mamans (mon dieu j’ai du mal à écrire ce titre horrible !) sera une bouffée désopilante de déculpabilisation et vous aidera à relativiser votre rôle.

Mrs Abernathy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s