à propos

Liebster Award 2018 : ma réponse à Marion de Libex

J’ai été taguée par Marion, du blog Libex, pour les Liebster Award 2018. Ils s’agit de faire découvrir des blogs méconnus à travers 10 questions.

Je suis très heureuse de répondre à ses questions !

1/ Est-ce que tu as toujours aimé écrire et partager tes réflexions (que ce soit dans un journal, via les réseaux sociaux, les forums ou simplement entre ami.e.s) ou bien l’exercice du blogging est un vrai défi pour toi ?

J’ai toujours aimé partager mes réflexions personnelles même si je le fais dans un cercle restreint car je suis de nature plutôt réservée. Je le fais également professionnellement via des communications et textes scientifiques où le partage des idées se fait selon des normes de rédactions et des contraintes de publication bien établies et même assez rigides. J’ai donc l’habitude d’échanger avec des étudiants, collègues et amis sur des sujets qui m’intéressent. Lorsque j’ai créé mon blog il y a 9 mois, c’était pour partager autre chose que mes recherches scientifiques, trouver un espace de respiration, un endroit qui soit moins contraint, moins rigide, sans évaluation, où je pourrais sortir de mon cercle d’échange habituel. Comme mon blog n’est pas lié à ma profession et que je ne voulais pas que mon identité de blogueuse se mêle à mon identité de chercheuse, j’ai créé mon blog sous un pseudonyme. Le blogging a été et reste un défi pour moi car j’ai l’impression que l’écriture scientifique m’a tellement formatée que j’arrive difficilement à me lâcher. C’était pourtant le but : une écriture plus décomplexée, plus libre, retrouver le plaisir d’écrire et d’échanger par l’écriture qui a traversé toute mon adolescence. J’ai également du mal à trouver du temps pour blogguer : les semaines sont courtes, mon travail est assez prenant, je passe la majeure partie de mon temps avec mon conjoint et ma fille, et le soir j’aime me garder du temps pour lire ou regarder un film. Je passe peu de temps sur les réseaux sociaux. J’ai créé il y a peu un compte Instagram, j’ai aussi un compte Pinterest un peu à l’abandon, et je n’arrive pas à suivre Twitter et Facebook, tout cela est bien trop chronophage pour moi et limite mes interactions.

2/ Dirais-tu que le fait d’écrire sur ton blog t’a aidé à développer plus de réflexions qu’attendues initialement ?

Oui, c’est assez vrai. Un sujet en amène souvent un autre et mes recherches pour écrire un article m’amènent à compiler des tas de contenus, à aller lire des livres, des blogs. Ce qui fait que j’ai des tas d’articles en brouillon avec des lectures en cours sur différents sujets. J’ai donc tendance ces derniers mois à publier des articles assez courts et sur des sujets plus « légers » que ceux que j’aimerais développer par manque de temps pour aller au bout des autres. Bref, ça m’amène à me nourrir intellectuellement mais pas encore toujours à matérialiser cela par un article !

3/ Es-tu surpris.e par la quantités de sujets que tu souhaites traiter ou bien as-tu toujours aimer disserter sur de nombreux sujets ?

Je suis de nature très curieuse, passionnée par les questions de justice sociale mais aussi par la littérature, l’art, le voyage, l’altérité… Il est vrai que tenir un blog rend davantage tangible tous mes intérêts. Je me rends compte – avec un peu de frustration dû à mon manque de disponibilité – que j’aimerais aborder des tas de sujets qui me semblent importants.

4/ Dans ton entourage, comment tes proches ont pris le fait que tu t’engages sur des sujets dont ils n’avaient peut-être même pas connaissance ? Etaient-ils choqués, déçus, contents … ?

Ce blog est resté anonyme pour mes proches également. Je le vois comme un autre espace et je n’ai pas envie qu’on m’en parle dans un repas de famille ou autour d’un apéro entre copines. Mais je parle avec eux des mêmes sujets – du moins quand je sais que l’écoute sera bienveillante !

5/ On crée généralement son blog pour partager un à deux combats qui nous tiennent à cœur : ont-ils évolué depuis le début et surtout, as-tu découvert d’autres luttes via celles initialement défendues ?

La création de mon blog a beaucoup à voir avec mon engagement antispéciste, féministe et antiraciste. Il m’a aidé à accepter et affirmer ma radicalité, mais aussi à m’intéresser de plus près aux mouvements libertaires et aux approches féministes intersectionnelles.

6/ Te sens-tu parfois coupable de ne pas être engagée dans plus de luttes à la fois, tout en préférant mettre toute ton énergie en une seule pour être plus efficace ?

Chaque article, chaque discussion pose une petite pierre quelque part. Je fais ce qui me semble être à ma mesure afin de le faire bien. Quand je discute avec les gens autour de moi, je me rend compte qu’il y a tellement de chemin à faire vers un monde plus juste qu’on ne peut pas tout mener de front.

7/ Est-ce que écrire sur ton blog t’a apaisé dans ta vie ou est-ce que cela t’a fait prendre encore plus conscience des injustices du monde ? (les deux ne sont peut-être pas incompatibles remarque …)

En effet, un peu des deux 😉 L’écriture rend tangible ce qui était parfois jusque là des idées et prises de conscience éparses. Elle peut donner le sentiment d’un certain accomplissement, une satisfaction, mais je n’irais pas à dire jusqu’à l’apaisement.

8/ Est-ce que bloguer te motive à être plus exemplaire dans ta vie de manière générale ? (faire encore plus d’efforts dans le zéro déchet si tu fais un article dessus par exemple)

Non pas vraiment.

9/ As-tu envisagé des collaborations dans ton travail sur ton blog ? Si oui, sur quel.s thème.s, si non pourquoi ?

Je n’y ai pas vraiment pensé pour l’instant mais j’aime écrire à 4 mains pour le travail alors pourquoi pas, ça peut être très stimulant sur une thématique où deux personnes peuvent se compléter.

10/ Enfin, la question bonus pour que tu nous parles de ta vision de ton travail et que tu puisses écrire ici ce que tu aurais eu envie de dire dans les questions précédentes mais qui ne rentrait pas vraiment dans les clous !

Je comprends ici le travail comme travail d’écriture du blog. Cette écriture est d’ailleurs un loisirs plutôt qu’un travail ! Ma vision du blogging est celui d’un partage, peu importe qu’un article soit peu lu d’ailleurs, je ne vise pas la popularité. J’espère que la lecture de blogs reviendra au devant de la scène. Les blogs pâtissent d’une image héritée des skyblogs d’ados alors qu’aujourd’hui on y trouve de véritables pépites. Je préfère largement lire les blogs auxquels je suis abonnée que scroller le fil d’un réseau social ! Le développement de revues « de fond » – comme America – montre que les lecteurs cherchent du contenu fouillé, et je pense et espère que de plus en plus de personnes se détourneront des réseaux sociaux, après en avoir épuisé les possibilités, pour se tourner vers ce type de contenu.

Je tague à mon tout de beaux blogs engagés sur l’antispécisme et/ou le féminisme (souvent les deux !) : Une terrienneUne Végane des (v)égaux et Nevertheless she persisted. Mais aussi La petite créature, un blog culturel que j’aime beaucoup pour son univers et ses réflexions engagées. Si vous ne les connaissez pas déjà, allez les découvrir !

Voici les questions que je leur pose (désolée pour leur banalité) :

1/ Quand et pourquoi avoir créé ce blog ?

2/ Écris-tu ailleurs que sur ton blog ?

3/ Est-ce ton premier blog ? Si non, quel était (ou est) le thème de ton (ou tes) autre(s) blog(s).

4/ Écris-tu de manière spontanée ou tes articles te demandent-ils des recherches et de longs moments d’écriture et réécriture ?

5/ As-tu dans tes brouillons des articles que tu n’as jamais publié ? Si oui, pourquoi ?

6/ Tes proches te lisent-ils et si oui quels retours te font-il ? Commentent-ils tes articles en ligne ?

7/ Penses-tu élargir les thématiques de ton blog dans les mois/années à venir ? Si oui, dans quelles directions ?

8/ Est-ce que tu t’imposes un calendrier ou une régularité dans tes publications ou c’est en fonction de ton humeur et de ta disponibilité ?

9/ Utilises-tu les réseaux sociaux et si oui dans quel but ?

10/ Regrettes-tu de n’avoir pas blogué plus tôt ?

Mrs Abernathy

6 réflexions au sujet de “Liebster Award 2018 : ma réponse à Marion de Libex”

      1. Ah bienvenue au club aha, oui moi je commence une thèse en sociologie sur les pratiques de consommation dans le milieu militant contre l’exploitation animale (sur l’articulation entre pratiques de consommation et pratiques militantes plus « classiques » en particulier)

        Aimé par 1 personne

      2. Oui, en effet ! Surtout dans les blogs axés société (sinon beaucoup de personnes qui sont dans le domaine de la communication, webdesign, marketing souvent). Oui je pense en parler, je dois faire depuis hum deux ans une suite à l’article dans lequel je parlais de mes stages avec des chasseurs… ce sera l’occasion d’expliquer où j’en suis 🙂

        Aimé par 2 personnes

  1. Trop bien, merci pour ces réponses ! ça fait plaisir de lire tout cela.
    Je comprends cette envie d’avoir un « coin à toi » par ce blog, entre ta vie de famille, tes loisirs et tes recherches.

    Je t’envie presque d’être anonyme par rapport à ta famille 🙂 j’ai évoqué le mien au bout de quelques mois à mes parents mais parfois je m’en mords les doigts, il y a des sujets (comme les troubles alimentaires et autres) que je m’empêche de réellement évoquer. Ou disons que je ne l’évoque pas comme j’aimerais … C’est dommage je trouve, mais bon, peut-être qu’à force je parviendrais à passer au-dessus.

    Bonne année à toi, à bientôt ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s